Design by:GreatWeb.gr

Spectacles

Que voir

Florissante lors des époques romaine et byzantine, l’ancienne Sougia ( Syia), était le port de l’ancienne cité dorique Elyros, mais il semble que toutes les deux ont été détruites par les Arabes au IXe siècle.

Elyros était située à proximité du village Rodovani. Aujourd’hui, de l’ancienne Sougia, il y a peu de ruines qui restent sur le côté gauche du torrent Ayierinioti, qui passe par la gorge de  Agia Irini et dont l’embouchure est à Sougia.

Ce qui vaut absolument une visite, c’est l’église  dédiée à Agios (Saint) Panteleïmonas dans l’ouest du village, dont le sol est décoré de mosaïques  merveilleuses  Leurs  représentations sont d’un art unique, avec des scènes prises par la nature (fleurs, paons, animaux sauvages). C’étaient les  mosaïques d’une église du XIe siècle, sur les restes de laquelle  on a construit celle d’Agios Panteleïmonas. Pour que vous y entriez, demandez nous la clé, parce que comme les mosaïques sont d’une grande valeur, l’église est fermée à clé.

 

ΑÀ Sougia commence un sentier qui vous conduira, en une heure et quinze minutes, à l’ancienne cité de Lissos, το le deuxième port d’Elyros. Lissos était connue de son temple dédié au dieu de la médecine, Asclépios τ et de ses eaux thermales. Aujourd’hui à Lissos il y a une chapelle dédiée à  Agios Kyrikos, qui fête le 15 Juillet. De la veille au soir, les pèlerins arrivent soit par le sentier, soit en barque de Sougia. Ils assistent à la messe  et ils s’amusent à la fête organisée

Visitez la petite église de Sainte Irène,  rès de Sougia. Marchez  jusqu’au bout du village vers le petit port (à l’ouest). D’ici commence une route asphaltée qui conduit à la Canée.  En prenant cette route vous rencontrerez, sur votre gauche, un chemin de terre qui monte à la montagne au-dessus de Sougia. La pente de la montagne est couverte de pins et en montant vous ferez de petits pauses pour  admirer la vue sur Sougia et le bleu de la mer.

Lotos Sougia seaside and villageAprès une demi-heure  de marche, vous atteindrez la petite mais très belle église d’Agia Irini (Sainte-Irène). Vous pouvez y aller aussi et en un quatre-quatre, si vous en avez un, mais croyez-moi, la vue, la beauté et le calme du paysage vous récompenseront pour la sueur de la marche. Ici, le 5 Mai, a lieu une grande fête en plein air, avec des spécialités traditionnelles et de la  danse.

Parcourez la gorge d’ Agia Irini. Prenz le bus du matin qui vous amènera  en une demi-heure au village d’Agia Irini. La gorge, tout verte, commence ici et débouche à Sougia après 3heures et 30 minutes de marche. Le trajet n’est pas difficile.

Traversez  la  fameuse gorge de Samaria. Prenez le bus  matinal   à destination de la Canée. En route (près de Rodovani) le conducteur vous débarquera pour que vous preniez la correspondance du bus en provenance de Paleochora et qui vous amènera sur le plateau d’Omalos. Après avoir traversé la gorge, en 6-7 heures, vous arriverez à Agia Roumeli  d’où vous prendrez le bateau pour le retour à Sougia. 

Prenez le bateau pour Agia Roumeli et suivez le « chemin de paresseux » (lazy way). Vous commencez d’Agia Roumeli et vous marchez jusqu’à à Sideroportes (Barrières du Fer),  laquelle est la partie la plus étroite du défilé. Vous retournez à Sougia l’après-midi en prenant le même bateau.

Si vous  vous trouvez à Sougia le 19 juillet, vous pouvez participer à la fête de Prophète Ilia. L’après-midi, les pèlerins vont en barque sur la plage de Trypiti (à l’est de Sougia) et ils montent à pied le sentier qui conduit à la chapelle de Profitis Ilias, à 400m d’altitude. Là, il y a une messe et ils passent la nuit là-bas  en   dinant  et en chantant .